Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  Jean-philippe  Nom  
 Age  0  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  Tourisme  Durée du séjour  indéfini
 Date de départ  23 AOUT 2008   Note: 5/5 - 6 vote(s).
 Description : 

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de Jean-philippe ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Guyane française
 Date du message : 22/05/2010
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Batizado

 Jeudi, Vendredi, Samedi 22 Mai

Grand moment pour un nouveau capoeriste : Batizado. Autrement dit « le baptème ». Autrement autrement dit, le moment de passage des grades. Après ça t'es plus un homme, t'es un capoeiriste. A tel point qu'on te surnomme par un nom brésilien (de n'importe quoi ; tronc, effroie, sourire, l'amoureuse...). Tu changes donc presque de nationalité aussi, la sangria coule dans tes veines après ça (à non c'est espagnol ça...)!
Cela se passe donc sur trois jours pendant lesquels des cours sont donnés par des profs du Brésil. Pas des Maestres quand même mais des « instructores » ou « profesores », le notre sera pour l'occasion professor Cacique (traduction même si le mot existe en français, si si : le chef, ou aussi le coq qui se pavane).
Nous voyons donc quelques nouveaux mouvements et enchainements pendant ces trois jours et prenons le temps de faire quelques « roda » (rondes). Les « roda » sont les combats, les assauts, les randori, les matchs, les rencontres des autres sports, c'est souvent l'image que l'on a des capoeristes qui jouent sur la plage!
Ce stage est l'occasion pour le prof d'évaluer les participants et de juger s'ils peuvent passer au grade supérieur. Les grades sont représentés par des cordes que chacun porte à la ceinture du pantalon, la première couleur est écrue la dernière est noire mais cela peut varier selon les groupes (« fédérations »), le mien c'est « Capoeira Brasil ».

Le baptème se termine donc par la remise des cordes.
Sous la pression du monde venu regarder l'évènement, nous attendons notre tour pour recevoir notre corde et pouvoir l'étrenner avec les hauts gradés. NDLR : se faire battre voire humilier en un contre un.
Je suis écrue, j'attends une corde écrue/jaune, la suivante quoi. Le prof égrène les cordes et n'en n'à plus, il ne m'a pas appelé. Soit c'est la classe et je saute une corde, soit c'est la honte parce qu'il m'a oublié. Fier comme un paon je ne parade pas. J'attends ma corde jaune (complète) la troisième. Trop fier de sauter une corde, je vois mon prof filer sa dernière à quelqu'un d'autre.
« -Bon en fait je crois qu'il m'avait vraiment oublié tout à l'heure ».
Je regarde à droite à gauche et, sur les plus hauts gradés s'affichent de larges sourires et des mouvements des têtes rassurants et complices.
Et alors que je n'attends pas une corde écrue/orange (celle encore du dessus), je suis appelé à venir la récupérer...

Une belle cérémonie à laquelle il ne manquait plus que les tatamis pour revenir vingt ans en arrière...


2252010Mudo955473973



Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Par sebenchine

le 13/09/2010 à 05:58:23

Ouaouh!Une ceinture écrue-rouge, dis-donc!

Répondre à ce commentaire

Par Jean-philippe

le 14/09/2010 à 03:12:58

ça calme hein!!
Tu vas plus venir faire le malin devant moi maintenant!!...
Et toi dans ton voyage sportif tu en es où? Tu étais chez les rouges, tu es arrivé chez les blancs?(comprendra qui pourra!..)

Répondre à ce commentaire

Par sebenchine

le 15/09/2010 à 20:36:35

Bientôt, mon Kikooboo reprendra...
Patience!
BiZ

Répondre à ce commentaire

Par michèle

le 13/09/2010 à 10:04:33

Bravo pour cette réussite et merci de nous faire partager tes émotions et ton enthousiasme
bises à bientôt


Répondre à ce commentaire

Par Jean-philippe

le 14/09/2010 à 03:16:48

:D
Merci...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire